dimanche 22 juin 2014

Se soigner sans médicaments ?

Pour les personnes atteintes de Fib, le traitement doit être individualisé et inclure des méthodes non pharmacologiques, qui sont souvent plus efficaces que les médicaments.

C'est pas moi qui le dit mais le chercheur allemand Winfried Häuser lors du congrès 2014 de l'European League Against Rheumatism (Eular)

On retiendra de son intervention:

  • "L'exercice d'aérobie est l'arme la plus efficace dont nous disposons, les gens en santé bénéficient de l'exercice physique continu, et de même, les personnes atteintes de fibromyalgie", estime-t-il.

Contrairement aux médicaments les bienfaits de l'activité physique et des soins "non médicamenteux" persiste longtemps après leur arrêt, surtout si leur pratique est régulière et perdurant sur au moins un an.

Il est important de ne pas exagérer avec l'exercice ou de l'éviter. Le dosage est la clé. (Il s'agit aussi bien sûr de commencer graduellement).

Donc en gros, se soigner sans médicaments est efficace plus longtemps, et sans doute autant (mais aucune étude sérieuse n'existe) qu'avec.


  • Les thérapies comportementales ou psychologiques ont une efficacité faible sur les douleurs, mais qui varie fortement d'une personne à l'autre. Là encore, pas d'étude sérieuse. Néanmoins, prendre en charge sa pathologie de façon active, et ne pas se contenter d'écouter un médecin,  joue un rôle positif reconnu. Plus que bien d'autres maladies, la Fib exige un traitement accepté et sur mesure (d'autres diront individualisé).
  • Il ne faut surtout pas sous-estimer  le risque à long terme que représente l'absorption continue de produits chimiques actifs; Si les thérapies alternatives peuvent manquer d'efficacité en comparaison, au moins sont elles sans danger (et ce d'autant plus qu'il n'existe pas de médicament pour guérir de la Fib).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire