mardi 17 juin 2014

le sativex, cannabis et douleur

C'est une première en France, encore une fois sacrément à la traîne. Un médicament dérivé du cannabis, le Sativex, destiné à soulager certains patients atteints de sclérose en plaques, a obtenu le feu vert de l'agence du médicament (ANSM).

On n'attend pas de commercialisation avant 2015, et encore, que pour la sclérose en plaques. Je ne sais pas s'il reste possible de s'en acheter lors de vacances en Europe ?



Si l'autorisation de ce médicament constitue une première, les vertus apaisantes du cannabis intéressent depuis longtemps l'industrie pharmaceutique. En France, depuis plusieurs années, un dérivé de cannabinoïde obtenu par synthèse, le Marinol (dronabinol), peut être prescrit pour des douleurs chroniques dans le cadre d'une autorisation temporaire d'utilisation (ATU), une procédure spéciale réservée à des pathologies pour lesquelles il n'existe pas de traitement approprié. Seule une centaine de patients en aurait bénéficié.

Faut avouer que faute de traitement digne de ce nom contre la Fib, y a de quoi être tenté par la consommation de cannabis, pour tester. Pas de chance, c'est illégal comme le montre encore l'actualité récente.


C'est bizarre d'ailleurs comme fonctionnement. Avec le Sativex, on se trouve en face d'un médicament, étant donné qu'il a été préparé dans un laboratoire pharmaceutique. Il pourra donc être vendu. Concernant la vente en pharmacie de la plante de Cannabis en état pur et naturel, cela commence à se compliquer. Il existe un produit néerlandais qui s'appelle BEDIOL et qui est composé de 7,5% de Cannabidiol (CBD) et de 6% de delta-9-tetrahydrocannabinol (THC), donc en principe non psychoactif malgré une concentration élevée de THC, car le rapport THC sur CBD est inférieur à 1. Ce produit n'est pas admis comme médicament, mais comme plante dans son état brut et de ce fait étant considérée comme drogue. La plante serait idéale à concentration et dose données à traiter une multitude de symptômes, mais dans ce cas ce n'est pas un médicament, mais une drogue. Comprendra qui pourra.

Au lieu d'avaler une gélule de vitamine C, je préfère avaler une orange... Mais cela arrange les lobbyistes des firmes pharmaceutiques.

BREF...Ce blog n'est pas là pour faire une propagande dans un sens ou un autre, encore moins l'apologie de la drogue...

Franchement, je voudrais bien être inscrit à des tests de Sativex sur les symptômes de la Fib.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire