lundi 23 juin 2014

Guide de survie: faire une bonne sieste


Qui ne s'est jamais réveillé plus fatigué que lorsqu'il s'est couché? Au point de presque regretter de ne pas avoir passé une nuit blanche?

Ne nous voilons pas la face, quand on a la Fib, les questions de fatigue et de sommeil ne sont pas  anodines. Parfois la douleur passe même au second plan derrières elles.

J'ai remarqué un truc assez étonnant. En me réveillant après une nuit "normale", je suis toujours au 36ème dessous et ma matinée est une lutte contre l'assoupissement et les raideurs, presque jusqu'au midi. 
En revanche, si après m'être occupé de mes enfants, je vais me recoucher une petite heure, une grande partie des douleurs et des raideurs du matin a disparu presque par magie.

Pourquoi une heure de sommeil est elle efficace là où une nuit complète ne l'est pas ?
On peut penser que le fait de rester allongé 7 heures est source de douleurs, et pas y rester une heure. Certes.

On peut aussi regarder ça via le prisme des cycles de sommeil. En effet, lors d'une courte sieste, nous n'avons pas le même sommeil que pendant la nuit.

Un cycle de sommeil représente la base de notre sommeil : c’est une période de sommeil composée de différents types de sommeil, organisée de manière identique et qui regroupe toujours les mêmes phases de sommeil selon la même chronologie : sommeil lent et sommeil rapide ou paradoxal.



Pendant une courte sieste, nous n'avons normalement pas le temps de passer en sommeil paradoxal et restons en sommeil lent. Or le sommeil lent est précisément celui où les muscles se relâchent le plus.

J'ai du mal à ne pas faire le lien.

Le sommeil paradoxal au contraire est un moment d'activité intense (les rêves) où le corps est sujet à diverses contraintes, notamment musculaires et hormonales.
Mieux encore, le sommeil paradoxal est de plus en plus long à chaque nouveau cycle, donc il est plus "fort" près du réveil qu'en début de nuit.

En conséquence, si vous vous sentez épuisez, rouillés, et que votre journée démarre très mal, faites le maximum pour vous autoriser une sieste de maximum 60mn*. Si vous êtes comme moi, même après une nuit complète, vous vous rendormirez en moins de 3mn. 

De fait, sachez vous écouter : si vous tombez endormi aussi vite, ce n'est pas de la paresse, c'est bien de la fatigue extrême !

Mieux vaut se recoucher que s'endormir au volant et finir à la rubrique des faits divers.



*Cherchez quelle est la bonne durée pour vous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire