samedi 1 novembre 2014

ça vous gratouille ?

Vous je ne sais pas mais moi, j'ai des crises de gratouilles pas possibles par moments. Pas étonnant quand on sait que les fibres nerveuses qui transmettent la douleur et la sensation de démangeaison sont les mêmes.

Du coup, cet article du Centre d'étude des démangeaisons (oui ça existe) m'a intéressé puisqu'il explique pourquoi plus on se gratte, plus on a envie de recommencer.
Pourtant faut bien arrêter à un moment ou à un autre, si possible avant de s'attaquer la peau pour de bon.

Donc je partage cet article qui explique le phénomène (vu que pour arriver à piger l'étude originale en anglais il faut être bilingue ET médecin).

En gros c'est la faute à la sérotonine, en théorie là pour nous aider à aller mieux et notamment contrôler la douleur. Le cerveau confond la démangeaison et la douleur, vu que ça arrive par le même canal, et nous envoie de la sérotonine pour nous calmer. 


Houla je la sens bien la sérotonine, vas-y continue

 
C'est là que je ne comprends plus l'article, mais il semblerait que la sérotonine malheureusement exciterait les capteurs de démangeaison.



Moi je dirais aussi que si se gratter génère de la sérotonine, donc du bien-être, ça doit aussi donner envie de continuer à se gratter ? Non ?

Bon je ne suis pas un scientifique....

Cet article vous a t'il donné envie de vous gratter ? Moi oui !


Vous connaissiez la chanson de la "fièvre du chat qui se gratte" ? Un classique.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire