dimanche 30 novembre 2014

Philomyalgie

Qui n'a jamais rencontré un médecin osant sans rigoler lui dire droit dans les yeux et droit dans ses bottes mocassins vernis à glands: "je ne crois pas en la fibromyalgie" ?


Personne ? Bon alors posons-nous 5 minutes et révisons nos classiques.

Définissons la croyance:
La croyance est le processus mental expérimenté par une personne qui adhère à une thèse ou des hypothèses, de façon qu’elle les considère comme une vérité, parfois absolue.
En ce sens elle s’oppose à la notion d’esprit critique.

Cet homme croit être le messager d'une race extra-terrestre. Ses fidèles à l'arrière plan croient que recevoir sa semence et lui donner tout leur argent est une bénédiction inter-galactique.
Définissons la science:
Connaissances scientifiques crées à partir de méthodes d'investigation rigoureuses, vérifiables et reproductibles. Quant aux « méthodes scientifiques » et aux « valeurs scientifiques », elles se caractérisent par leur but, qui consiste à comprendre et expliquer le monde et ses phénomènes. La science sait admettre ses limites.

Définissons la médecine:
La médecine se trouve à la jonction de la science et de la technique. Comme l'explique l'historien de la médecine Jean Starobinski, « La médecine actuelle est cette science appliquée par laquelle nous agissons, directement ou indirectement, sur les processus qui se déroulent dans le corps humain. Elle est un savoir transformé en pouvoir.
Ces deux personnes sont docteurs en médecine, leurs savoirs peuvent vous sauver la vie.
On en déduit que les docteurs en médecine sont garants d'une science. Les médecins doivent savoir, ils n'ont pas à croire puisque la croyance est l'ennemie de la médecine en tant que science.

Si jamais vous vous trouvez nez à nez face à un médecin qui ne "croit pas" en la réalité du syndrome fibromyalgie (syndrome reconnu par l'OMS et les plus hautes instances européennes de la santé, excusez du peu), repensez à cet article et n'hésitez pas à lui en filer le lien*

* si possible en travers de la gueule ça me fera plaisir.

Vous avez lu jusqu'au bout ? Merci pour votre patience !

1 commentaire: