samedi 8 novembre 2014

Du mouvement en picardie

C'est dans le courrier picard de cette semaine: Un comité entièrement dédié à la lutte contre la douleur se développe depuis cinq ans à l’hôpital d’Albert. Un service en mal de reconnaissance.

En mal de reconnaissance ? C'est possible ça encore au 21ème siècle ?

Bon l'article est ici.

où là
Extrait:

 
 «  L’argent manque partout alors que nous pourrions largement nous développer, il y a énormément de demandes. C’est pour cela que nous essayons de nous faire connaître par tous les moyens  », assure de son côté Vincent Soriot, représentant national du comité de lutte contre la douleur et médecin à l’hôpital d’Abbeville.


«  Nous sommes en bout de chaîne, le dernier recours qu’il reste pour les patients qui n’arrivent plus à supporter certaines douleurs. Il peut s’agir de maux de tête, de douleurs au dos, en fait de toutes les douleurs n’ayant pas pu être guéries par d’autres spécialités. Nous n’avons pas toujours recours aux médicaments. Parfois nous essayons l’hypnose, la relaxation, la rééducation ou la sophrologie. Il faut traduire une douleur, comprendre ce qui la fait perdurer.  »


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire