mercredi 15 octobre 2014

le comité contre les chats a encore frappé ?

Ha non, c'est pas le CCC français mais le CCC canadien !


Donc: 
La Coalition canadienne contre la douleur (CCC) signale l'urgence d'améliorer la sensibilisation à la douleur chronique et l'accessibilité des traitements multidisciplinaires.
 
Et pas :


Bref.

Une enquête nommée « La douloureuse vérité » révèle que 72 % des personnes souffrant de douleurs chroniques ayant sollicité des traitements ressentent encore de la douleur pendant au moins 12 heures par jour, et ce, même après l'essai de plusieurs traitements.

Ca fait quand même beaucoup sur grosso-modo 16 heures de veille !

Et les petites phrases qui tuent (enfin presque) :
  • La douleur chronique est associée à une qualité de vie pire que dans le cas d'une maladie pulmonaire ou cardiaque chronique (Schopflocher, Jovey et al. 2010).
  •  la douleur non contrôlée compromet les fonctions immunitaires, promeut la croissance des tumeurs, et compromet les soins avec une morbidité accrue ainsi qu'une mortalité chirugicale supérieure (Liebeskind 1991).


L'article (si vous osez encore le lire) : 

2 commentaires:

  1. Oui, j'ai lu hier.....Ben oui.......Ca fait mal, aie, aie, aie!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas trop comment prendre ce genre de nouvelles. D'un côté négatif, ça en dit long sur le chemin à faire et la souffrance vécue. D'un côté positif, c'est une forme de reconnaissance supplémentaire. Y a des fois j'irais bien me faire soigner au Québec quand même.

      Supprimer