mercredi 17 septembre 2014

La souffrance psychique, un-motif d'euthanasie comme un autre ?

La souffrance psychique, un motif d'euthanasie comme un autre ?


Un article de l'Express nous rappelle l'étonnante législation Belge sur l'euthanasie.
Pour mémoire, chez nos voisins, comme en Suède, la souffrance psychologique est un motif de "mort assistée".
Dans le cas évoqué par l'article, il s'agissait d'une demande effectuée par un criminel sexuel.
Heureusement (?), la procédure reste cependant très lourde: en Belgique, les patients doivent trouver un médecin qui accepte leur dossier. La loi ouvre un droit à la demande d'euthanasie, pas à l'euthanasie elle-même. La décision doit ensuite être prise par au moins trois médecins à l'issue d'une série d'examens physiques et psychiatriques. 


Une bonne excuse pour relire mon premier article sur le sujet pas vrai ? 



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire