mercredi 20 janvier 2016

ha ça pour fiche le bazard...

... ils sont fortiches les handicapés !


A force de réclamer des places de parking qui gênent les valides, de demander des aménagements de l'espace commun pour des motifs aussi futiles que l'accès aux services publics.... les handicapés fichent encore le bazar au lieu de rester à leur place.
Certaines mauvaises langues diront que c'est l'inertie des hommes de pouvoir et des élus, la faute à la crise et à l'état qui ne donne pas les financements ad-hoc...Quand même, c'est l'avenir des petits centre villes et des commerces de proximité qui est peut être en jeu.

C'est un paradoxe car nous avons tous besoin de ressources proches de chez nous, vu nos difficultés à nous déplacer.

Sauf événement imprévu, les 700.000 établissements recevant du public devront bientôt être accessibles aux personnes handicapées. Un nouveau délai vient d’être accordé par le législateur mais le compte à rebours a bel et bien commencé.

En France, nos villes ont des centres anciens. Beaucoup remontent au Moyen Âge.  C’est là que les rues sont les plus étroites, les immeubles les plus vieux, les travaux d’aménagement les plus problématiques et les plus coûteux. Une malédiction de plus en plus évidente pour les métiers qui y exercent. Dans la majeure partie des petites villes et des villes moyennes, les commerçants et les artisans peinent à survivre. Toute nouvelle obligation menace d’affaiblir un peu plus ces professionnels face à des zones commerciales de périphérie qui ne supportent ni les mêmes contraintes urbaines, ni les mêmes coûts.

Un exode des professions libérales n’a rien d’une vague menace.  La simple perspective de devoir aménager ses locaux pousse d’ores et déjà des médecins, le plus souvent des généralistes, à en tirer les conséquences. Certains prendront leur retraite un peu plus tôt que prévu et les jeunes, ne se lanceront sûrement pas dans l’acquisition de locaux susceptibles de devoir faire l’objet de travaux coûteux. Ils préféreront s’installer en périphérie.


http://www.slate.fr/story/112651/loi-accessibilite-handicapes-fatal-centres-villes

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire