mardi 19 août 2014

Trois fois trente minutes par semaine, c'est jouable

Pour le Figaro, faire du sport augmente la tolérance à la douleur.

Cliquer pour obtenir l'article.


On parle ici d'une étude faite sur un petit public et en même temps, les résultats ne sont pas bien surprenants. Qui ne s'est pas fait seriner par son médecin qu'il fallait faire du sport ? Difficile de leur donner tort tant une activité régulière est bonne pour le poids, le coeur, l'espérance de vie, etc.

Rien que socialement le sport ça peut être bon (je ne parle pas des soirées bières devant une bande de 22 millionnaires en short qui courent après un ballon).

Par contre, j'ai toujours pensé que le sport (modéré) était bon pour le corps car il permettait de remobiliser des articulations que la personne malade préférait jusqu'alors protéger (en tous cas le croyait elle).
Une personne inactive ajouterait à sa pathologie des douleurs inutiles en voulant justement s'en prémunir.

C'est vrai j'imagine, mais ce texte pointe sur un autre aspect que la seule re-mobilisation.

Ce qui est développé ici, et qui n'est pas contradictoire, c'est que l'activité sportive permettrait aussi au cerveau de se désensibiliser en quelque sorte. Et le texte de faire une différence entre un seuil de la douleur "naissante" et un seuil de douleur insupportable. Le sport agirait sur ces deux seuils  en les relevant et ce de façon durable.

Reste à voir si cette étude est valide pour la fibromyalgie, mais je pense que oui. Ceci étant dit, et comme le rappelle le Figaro: "Recommander du sport, en douceur, à des gens qui souffrent pour réduire leurs douleurs peut paraître paradoxal, mais les résultats sont là". C'est souvent là que ça achoppe. Les médecins ne sont pas toujours très psychologues et confondent ce qui est bon pour nous avec ce que nous sommes capables de faire ou d'accepter au moment de cette prescription. Il faut parfois un long temps de rémission et de kinésithérapie pour pouvoir se relancer timidement dans une quelconque activité.

Et si l'idéal était de cumuler la rééducation en terminant* le sport par de la sophrologie ?

*ou en commençant ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire