samedi 5 juillet 2014

l'étude (electro)choc de la semaine

Selon une étude réalisée par l’université américaine de Virginie publiée dans le magazine Science, la plupart des gens détestent se retrouver seuls sans distraction. La moitié d’entre eux préfèrent même la douleur à l’ennui.

Avec la fib, je dirais que je préfère m'ennuyer un peu quand même si ça veut dire avoir moins mal....Mais bon... et puis l'avantage d'être constamment fatigué fait que je m'endors toujours avant d'avoir eu le temps de m'ennuyer.
Les chercheurs ont soumis 400 étudiants à 11 expériences. Pour l’une des expériences, les participants étaient laissés seuls dans une pièce entièrement vide à l’exception d’un distributeur de chocs électriques légers. 
Près de la moitié des participants se sont donné un choc électrique après quinze minutes. 


La différence entre les hommes et les femmes est tout aussi remarquable. Pas moins de 67 pour cent des participants masculins se sont administré des chocs électriques, contre seulement 25 pour cent des sujets féminins. 

Une autre partie de l’étude a lieu au domicile des participants où tous les livres, écrans et téléphones avaient été enlevés. 30 pour cent d’entre eux ont admis après coup avoir écouté de la musique en cachette pour tromper l’ennui.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire