Protection de contenu.

Blog sous licence creative common. Messages soumis à modération pour le respect de chacun.

dimanche 13 juillet 2014

Quand la fibromyalgie amène à l'euthanasie...

A priori, je suis pour le droit à choisir entre une mort lente et douloureuse ou rapide et calme.

Mais là j'avoue que cette nouvelle trouvée par hasard, et qui pour autant que je sache n'a pas été diffusée hors des frontières belges, m'a drôlement secoué. Ca date de Mars 2013.


Donc j'ai appris que la loi belge sur le sujet de la fin de vie était sacrément souple, mais que notre maladie préférée pouvait dans ce pays voisin amener à la mort médicalement assistée.

Pourtant la Fib, aussi dure soit elle, aussi horrible soit elle à supporter, n'est pas mortelle ? Plus d'une fois, j'ai eu envie de me jeter par la fenêtre c'est clair, mais je m'interroge méchamment sur le fait qu'un médecin soit légalement autorisé à mettre fin à la vie d'une personne qui avait encore des années de vie devant elle.


Cette personne avait-elle de la famille, des enfants ?

L'article est bien écrit, et quoi que court exprime assez bien les questions que l'on peut se poser sans chercher à juger, du coup je vous laisse le lire à tête reposée.

Et si dans les 5 ans à venir, on trouvait le traitement curatif ou palliatif miracle ???
Ha ben merde trop tard pour Els Winne, qui aurait eu 50 ans et encore de belles années devant elle.


Edit: après recherches ce serait la seconde euthanasie belge liée à la Fibromyalgie.

9 commentaires:

  1. bonjour

    j'ai 40 ans je suis fibromyalgique depuis 2002 (enfin officiellement) mais douloureuse chronique depuis que j'ai 12 ans.
    Je suis célibataire sans enfants (par choix pour ne pas transmettre ou imposer ma santé plus que défaillante) et ai testé une très grand panoplie de thérapeutiques. Je me bats pour maintenir une activité professionnelle mais mes articulations me lâchent les unes après les autres. Et je me donne 15-20 ans avant de me décider comme Els, le temps que mes neveux adorés puissent le comprendre. Pourquoi parce que déjà subir cela plus de 30 supplémentaires m' apparait être du sado-masochisme. J'espère juste que d'ici là la France légalise l'euthanasie ou qu'un traitement soit découvert. Ce n'est pas un état dépressif qui me pousse car malgré tout j'aime la vie, juste un constat serein.

    bonne journée
    portez vous bien et prenez soin de vous
    Stef

    RépondreSupprimer
  2. Maladies chroniques et célibat, voulu ou pas, y a de quoi faire un mémoire de psycho là dessus. Entre les malades qui s'isolent de force ou par "choix" (mais est-ce un choix), et ceux qui les mettent au ban de la vie sociale...

    Je crois qu'on est beaucoup à se battre en effet, mais tout en étant persuadés que ça ne sert qu'à retarder une échéance qui finira tôt ou tard par arriver. pas très positif, mais le vieillissement des fibro-atteints est clairement un sujet qui mérite que l'on s'y intéresse.

    A chaque jour suffit (largement) sa peine, mais ceux qui nous disent cela en pensant bien faire oublient qu'il est aussi très dur de vivre sans projets quand on est un être humain. Après un poney ou un cochon d'inde je dis pas mais pas nous ^^.

    Pour le reste, je me garderais d'autant plus de juger que j'ai très souvent des pensées similaires aux vôtres (sauf que c'est à mes enfants que je pense et pas à des neveux). Comme le dit la Princesse Leïa dans l'épisode IV "à l'heure du choix chacun est libre".
    Attention cependant: être mort c'est aussi arrêter de se sentir bien par définition. Et puis avoir ce genre de maladie c'est aussi savoir mieux apprécier que les autres les moments où ça va bien.

    Courage et merci pour votre message.

    RépondreSupprimer
  3. pwaaaaaaaa les bras m'en tombent ! heureusement que je suis assise (pour changer .... ) on en apprend sur ton blog ! mais que dire ? quoi en penser ? ça se bouscule dans ma tête ! voir ça comme un suicide assisté en douceur et qui ne loupe pas ... perplexe je suis ....
    carole.

    RépondreSupprimer
  4. Oui, le "qui ne loupe pas" c'est pas rien. Je ne sais pas si c'est parce que c'est l'automne mais l'autolyse est un thème qui revient en force sur les forums, blogs mais aussi rencontres entre fibro-lésés.
    C'est inquiétant quoi qu'inévitable et que "le premier fibro qui n'y a jamais pensé me jette la première pierre" comme dirait l'autre.

    RépondreSupprimer
  5. Il y a plusieurs stades a cette maladie, personnellement, je trouve que cette dame avait le droit de choisir de subir sa vie ou en finir paisiblement. avoir mal au point de ne plus supporter un vetement ne plus pouvoir se laver seul. Certaines personnes n ont que des périodes de crises, ou vous dite qu il vous est déjà venu a l esprit de vous foutre par la fenêtre, d autrs ne sortent jamais de la douleur.... Rip madame Winne

    RépondreSupprimer
  6. De plus, ça fait 3 ans, toujous pas de traitement a l horizon et même en étant reconnus, beaucoup de médecins ne croient pas en nous... C est triste de subir cette maladie....

    RépondreSupprimer
  7. De plus, ça fait 3 ans, toujous pas de traitement a l horizon et même en étant reconnus, beaucoup de médecins ne croient pas en nous... C est triste de subir cette maladie....

    RépondreSupprimer
  8. Il y a plusieurs stades a cette maladie, personnellement, je trouve que cette dame avait le droit de choisir de subir sa vie ou en finir paisiblement. avoir mal au point de ne plus supporter un vetement ne plus pouvoir se laver seul. Certaines personnes n ont que des périodes de crises, ou vous dite qu il vous est déjà venu a l esprit de vous foutre par la fenêtre, d autrs ne sortent jamais de la douleur.... Rip madame Winne

    RépondreSupprimer
  9. Bonjour, je suis belge et l'une de mes connaissances atteinte de fibro prépare actuellement sa prochaine euthanasie avec son médecin, lorsque je l'ai appris cela m'a bien sûr bouleversé, mais souffrant moi-même de fibro je la comprend très bien et si nous n'avons pas le libre choix de subir ou pas la douleur au moins ayons celui d'y mettre fin. Martine

    RépondreSupprimer

Suite à quelques débordements, les commentaires sont soumis à modération, pour le respect de chacun.
Merci dans la mesure du possible de ne pas faire de commentaire sous la mention "Anonyme".

Merci pour votre intérêt.