mercredi 23 mars 2016

conflits pas sans intérêts

Qui sait ce qu'est un Oxymore ?

Un indice ?

Génie Militaire.

Un autre ?

Transparence médicale.

Et oui, la cour des comptes épingle une fois de plus de graves soucis de transparence au sein de plusieurs organismes publics de santé.

http://www.marianne.net/cour-comptes-dezingue-transparence-les-experts-sanitaires-100241303.html

extrait: 
La loi du 29 décembre 2011, plus connue sous le nom de "loi Bertrand", du nom du ministre de la Santé d’alors, était pleine d’ambition et avait le mérite de vouloir faire le ménage dans un monde gangréné par les conflits d’intérêts de certains experts sanitaires appointés par les laboratoires pharmaceutiques. Celle-ci repose sur trois piliers, comme le rappelle la Cour des Comptes : généralisation des obligations déclaratives d’intérêts et leur publication ; transparence dans la prise de décision des commissions d’expertise, par l’enregistrement notamment de leurs débats et la publication des comptes rendus ; et enfin, transparence des avantages consentis par les entreprises aux professionnels de santé, par leur publication détaillée sur un site unique.
Las ! Plus de quatre ans plus tard, selon la Cour, pas un de ces trois points n’est satisfaisant.


Bravo les médecins, bravo les labos, continuez comme ça. 




"Apprends à dormir...sans réfléchir... mais ne me demande pas comment"

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire