jeudi 12 novembre 2015

Apf veut qu'enfin on se préoccupe de l'emploi des handicapés

Article tiré des Actualités sociales hebdomadaire (accès payant)

A l'occasion de la semaine européenne pour l'emploi des personnes handicapées, qui a lieu du 16 au 22 novembre, l'Association des paralysés de France (APF) dresse "un bilan désastreux" de la situation d'emploi des personnes handicapées. En sept ans, le nombre de chômeurs handicapés a augmenté de près de 130 % et il va atteindre près d'un demi-million de personnes à la fin 2015, relève l'APF. Elle rappelle que les freins à l'emploi en milieu ordinaire restent nombreux : perception négative du handicap par les employeurs, manque de formation des personnes handicapées, difficultés d'accessibilité des lieux de travail, faible niveau de rémunération, manque d'évolution professionnelle...
Face à "cette aggravation continue"elle dénonce l'"inertie" des pouvoirs publics qui n'ont mené "aucune action d'envergure pour lutter contre le chômage des personnes handicapées". Les dernières mesures prises par le gouvernement – en particulier la loi "Macron" d'août dernier – visent davantage la simplification et la diversification des moyens permettant aux entreprises d'atteindre leur obligation d'emploi de travailleurs handicapées de 6 % que l'accès et le maintien dans l'emploi des personnes, déplore l'APF. Elle appelle à mettre fin à cette "course au quota" qui, du fait de la baisse des contributions des entreprises à l'Agefiph (Fonds pour l'insertion des personnes handicapées), "diminue les ressources disponibles sans pour autant contribuer à l'accès direct à l'emploi des personnes".

Concernant le secteur protégé, l'association rappelle que le plan de création de places dans les établissements et services d'aide par le travail (ESAT) a été gelé et que 4 000 places restent à créer. Elle réclame que les moyens dévolus à ces structures "soient sanctuarisés dans le temps et qu'une évaluation des besoins d'accompagnement et d'investissement soit menée". Le transfert du financement des ESAT de l'Etat vers l'assurance maladie prévu par le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 est bien accueilli par l'association car cela devrait permettre de "faciliter les parcours des personnes handicapées" et de "favoriser une forme de fongibilité des crédits".
L'association réclame le lancement d'un plan pluriannuel de lutte contre le chômage des personnes en situation de handicap comprenant un plan de formation et d'accès à la qualification pour ce public, un programme d'accompagnement renforcé des demandeurs d'emploi handicapés, ainsi que l'attribution de moyens pour les ESAT et le lancement d'un pacte pour l'emploi en entreprises adaptées de seconde génération - le précédent pacte a été signé en 2011 pour trois ans. Elle souhaite aussi le lancement d'un plan pour le maintien dans l'emploi et pour la sécurisation des parcours professionnels, dans lequel figureraient un droit à l'emploi accompagné et l'adaptation du compte personnel d'activité pour les personnes handicapées.
 Article rédigé par Noémie Colomb

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire