dimanche 25 juin 2017

soins en dettes


OUPS !!

Vous voulez savoir pourquoi le système de santé Français est à l'agonie, et pourquoi ça va continuer ? 

(je cite le rapport) 

La dette à moyen et long terme des hôpitaux a triplé en dix ans, pour atteindre 29,3 milliardsd’euros en 2012. Tel est le constat d’un récent rapport de la Cour des comptes qui explique cette progression spectaculaire par une politique d’investissement “privilégiant le recours à l’endettement” dans le cadres des plans “Hôpital 2007” et “Hôpital 2012”.
Ce recours à l’endettement conduit à une “exposition aux emprunts structurés aussi dangereuse que celle des collectivités locales”. Ces emprunts “structurés” représentent 2,5 milliards d’euros en 2012 et 9 % de l’encours total. Ils sont concentrés sur moins d’une centaine d’établissements
de santé (notamment les CHU d’Amiens, Chalon-sur-Saône, Metz, Dijon ou Marseille) qui se retrouvent - comme les collectivités locales - plombés par des prêts toxiques indexés sur le yen, le franc suisse, le Libor, etc. Là encore, Dexia, les Caisses d’épargne et le Crédit agricole ont été particulièrement en pointe. Le rapport montre aussi que les hôpitaux n’ont pas profité de la baisse des taux d’intérêt au cours des années récentes et explique cet écart par “le renchérissement des marges bancaires”.


Pour en savoir plus lisez le rapport du Collectif pour un Audit citoyen de la dette publique :  http://www.audit-citoyen.org/wp-content/uploads/2014/05/note-dette.pdf

Je vous conseille la page 13 et suivantes sur le "trou de la sécu".

1 commentaire:

  1. Question bête ; pourquoi Châlons sur Soane ? Tu as une idée ?

    RépondreSupprimer