dimanche 9 avril 2017

L'inserm, un an après

L'inserm répond à nos mails.

En gros, ça avance, mais pas d'avancées encore.

L'inserm, chargé d'expertise collective sur la fibromyalgie, et qui nous avait reçu le 12 maI 2016, répond à ma demande (et sans doute à celles formulées par d'autres). Je leur demandais s'ils allaient choisir le 12 mai 2017 pour faire un peu de communication.



Ci-dessous leur mail en intégralité:

Mesdames, Messieurs,
Nous venons vous donner via ce courrier électronique quelques nouvelles quant à l'avancée de l'expertise collective Inserm sur les syndromes fibromyalgiques.

Les travaux avancent de manière très satisfaisante. Le fonds documentaire finalisé est très conséquent car il est composé d'environ 2000 articles s'étalant sur les 10 dernières années, toute discipline confondue. Nous vous remercions sincèrement pour les documents que vous nous avez envoyés et qui sont inclus dans ce fonds.

Le travail scientifique d'analyse de ce fonds documentaire va débuter d'ici peu. Au vu de l'importance quantitative et qualitative de cette littérature, la charge de travail correspondant à son analyse s'avère plus conséquente qu'initialement prévue. Cela risque de retarder la publication de l'expertise, mais nous préférons cette option plutôt que de réduire la quantité de travail d'analyse : nous conserverons ainsi toute la qualité de l'analyse requise au vu de l'importance et de l'intérêt des questions posées.

Comme nous vous l'avions indiqué lors de notre rencontre, une audition des associations par le groupe d'experts est bien évidemment planifiée. Je reviendrai vers vous pour vous proposer des dates (qui se situeront probablement entre septembre et décembre de cette année) en fonction des disponibilités du groupe de travail. En attendant cette rencontre, n'hésitez pas à continuer à nous envoyer tous les documents qui vous sembleraient pertinents.

Bien cordialement,

-- Dr Sophie NICOLE

Pole Expertises Collectives - Inserm
BioPark
Bâtiment A 2nd étage
8 rue de la Croix Jarry
75013 Paris 


Pas étonnant que l'INSERM en chie aie des difficultés : non seulement ils ont 30 ans de retard à rattraper, mais il y a tellement de publications qui partent dans tous les sens qu'une chatte n'y retrouverait pas ses petits.

Je vous présente: Hystérie, Lyme, Herpes, Gluten, Dépression, Mercure, Glyphosate, Aluminium, etc etc. 



Dont acte. Faisons leur confiance et partons du principe que oui, ils prennent le temps de faire du bon travail. Pour avoir eu la chance de les rencontrer l'an passé, je ne pense pas que nous perdions au change car j'ai eu face à moi des personnes aussi intelligentes que savantes et concernées.

Nous prendrons notre mal en patience. De toutes les façons il y a déjà beaucoup à faire.

4 commentaires:

  1. Bonjour outamal

    Juste un bémol . Je suis surpris par la limitation de deux mille publications .

    Mais je ne sais trop comment ils fonctionnent en réalité et donc laissons les travailler . En général leurs publications sont bien écrites et valables non?😋

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je pense que le chiffre donné c'est après élimination de tout ce qui est redondant. Et puis ils ne vont pas piocher des articles bidons sur le net mais des publications scientifiques "officielles" et validées.

      Supprimer
  2. Prennent ils en compte les parutions et études réalisées aux USA, Canada et autres ??

    RépondreSupprimer
  3. oui: les publications sont mondiales

    RépondreSupprimer